Retour "hier"

 24 Mai 2003 - Prayssac - Cinéma

 

Quatuor de saxophones de Paris

Nous avons le plaisir de vous proposer pour ce concert une formation tout à fait originale : un quatuor de saxophones. Il s'agit de quatre instruments de la même famille, du plus aigu au plus grave (soprano, alto, ténor et baryton).


Inventé en 1844 par Adolphe Sax, le saxophone possède une sonorité chaude et vibrante. Tous les sentiments peuvent être évoqués par cet instrument, depuis la douceur mélancolique jusqu'à la violence cuivrée.


Utilisé très tôt dans la musique de Jazz, il a trouvé peu à peu sa place dans la musique symphonique ; on pourrait penser qu'il fait partie des cuivres, mais curieusement, il se classe dans la famille des "Bois", du fait que le son est produit par une anche, à la manière de la clarinette.


En quatuor, bien que les quatre saxophones possèdent une parfaite homogénéïté de son, chacun d'entre eux, pourtant, garde sa propre personnalité, avec une grande variété d'expressions. Le résultat sonore est époustouflant, tantôt les timbres se fondent, tantôt ils s'individualisent, le son est velouté ou bien éclatant, bref c'est à consommer sans modération !

Grâce à des arrangeurs talentueux, le répertoire du quatuor de saxophones couvre toutes les époques et tous les styles, en s'adaptant sans cesse aux particularités de chacun, comme vous pourrez le constater.

 

Le Programme
Le Quatuor de Saxophones de Paris
Les Musiciens
Les compositeurs du jour
Les oeuvres créées


LE PROGRAMME

- Haendel / Leman : Ouverture de la Reine de Saba
- Vivaldi / Leman : La Tempête de la mer
- Bach / Lacour :
Aria
- Richard Phillips : Quatuor CREATION
- P. Iturralde : Suite Hellénique
- Henri Loche : Complainte CREATION
- Nino Rota / Portejoie : La Passerelle de Huit et demi
- Astor Piazzola / Fr. Venerucci : Libertango
- Thelonius Monk : Blue Monk
- Lennie Niehaus : Heads up
- Bill Holcombe : Hommage à Glenn Miller

 

Haut de page
Retour "hier"

 

QUATUOR DE SAXOPHONES DE PARIS


   Le Quatuor de Saxophones de Paris est un ensemble de quatre solistes (tous dotés des Premiers Prix de Saxophone et de Musique de Chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris).
   C'est un ensemble homogène, lauréat de plusieurs concours internationaux : Premier Prix du Concours international de Martigny (Suisse) et Prix Spécial du Concours international de l'U.F.A.M. de Paris.
   Son répertoire est volontairement très varié, de J.-S. Bach au jazz en passant par des uvres originales et la musique contemporaine. Ce large répertoire permet à l'ensemble de proposer des concerts éducatifs en milieu scolaire.
   De nombreuses tournées internationales ont permis au Quatuor de Saxophones de Paris de se produire avec grand succès en Europe, Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique.

 

 

Haut de page
Retour "hier"

 

LES MUSICIENS

 

 

Daniel LIGER


Fondateur du Quatuor de Saxophones de Paris, il se produit régulièrement avec différents orchestres symphoniques et lyriques, ainsi qu'en duo saxophone et orgue. Il enseigne au Conservatoire National de Région de Tours.

 

 

 

 

Francis CAUMONT


Membre du Quatuor de Saxophones de Paris depuis 1977, il participe à de nombreux concerts avec l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l'Ensemble orchestral de Paris, l'Orchestre d'Europe, ainsi qu'avec les orchestres des opéras Bastille et Garnier.

 

 

Alain JOUSSET


Co-fondateur du Quatuor de Saxophones de Paris, il est régulièrement invité par l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre de Monte Carlo, l'Ensemble Intercontemporain, l'Orchestre de Paris, l'Orchestre de Chambre de Toulouse et de l'Opéra Bastille. Il enseigne au Conservatoire de Paris Centre.

 

 

Philippe DUCHESNE


Il joue et enregistre avec de nombreuses personnalités du jazz : Dee Dee Bridge-Water, Johnny Griffin, Michel Legrand, Michel Petrucciani, Phil Woods, le Grand Orchestre du Splendid et participe à divers festivals jazz (Nice, Antibes, Juan-les-Pins, Marciac, la Villette). Il a été le saxophoniste, compositeur et arrangeur du groupe Zouk Machine et participe à différents concerts avec l'Orchestre de Paris, l'Orchestre National de Radio France et l'Ensemble Intercontemporain.

 

 

 

Haut de page
Retour "hier"


LES COMPOSITEURS DU JOUR


Richard Phillips est né le 27 Avril 1934 à PARIS.


Venu tard à la musique, il fera ses études à l'école César Franck où il obtiendra ses diplômes de piano, solfège et harmonie. Il obtiendra également celui de "Professeur de la Ville de Paris". Il travaille, alors, l'improvisation avec Robert Planel dont il subira une durable influence. Ensuite, il se perfectionne en piano avec Dominique Merlet et étudie la composition avec Roger Calmel.


Avec son épouse Mireille Varjabédian, il forme un duo de piano très remarqué qui assurera de nombreuses créations. Compositeur, son uvre comporte une importante production de musique de chambre (sonates ou suites en duo, trios, quatuors), des mélodies, des pièces pour piano, une ouverture pour orchestre, une messe, la suite Auvergnate pour orchestre de chambre (
Editions DE PLEIN VENT). Une importante oeuvre pédagogique intéressant tous les instruments est éditée aux éditions Combre. Elle est adoptée dans les différents concours (Bellan, U.F.A.M., Concours Bach, Concours National de France, Steinway, Valmalète, des Conservatoires de Paris et de Province, etc...).


Adepte du principe de Claude Debussy selon lequel la musique est destinée essentiellement à "faire plaisir", il recherche avant tout à exprimer et faire ressentir la part de sensibilité qui est en chacun de nous.


Henri Loche est né à Paris le 18 Janvier 1929.


Après avoir travaillé le piano et le violon, à 17 ans il entre au Cours Normal où il est élève de Robert Planel, alors inspecteur général de la musique et Premier Grand Prix de Rome. Cet homme remarquable a une influence considérable et détermine l'orientation d'Henri Loche vers la composition musicale. Quelques années plus tard, après l'obtention du C.A.P.E.S. d'Education Musicale (en 1951), il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique dans la classe d'Henri CHALLAN, musicien et pédagogue exceptionnel. Il obtient son Prix d'Harmonie en 1954.


Il enseigna alors à l'Education Musicale dans les écoles de la Ville de Paris, puis au Lycée Bergson (Paris XIXe) où il eut l'occasion de montrer, à son tour, ses talents pédagogiques.Appelé à la Direction du Conservatoire Municipal du XIXe en 1973, il assura cette fonction jusqu'en 1994. C'est pour les élèves de ce conservatoire qu'il composa de nombreux contes musicaux ainsi que des pièces pour différents instruments. Il écrit également bon nombre d'uvres pour orchestre et musique de chambre.


Avec sa cantate "La Nuit des Songes", il obtient le Prix de composition chorale d'Ile de France en 1992.

Que ce soit dans ses partitions pour orchestre, piano, musique de chambre, ou dans ses ouvrages lyriques, Henri Loche écrit une musique qui chante, avec des harmonies raffinées teintées d'un peu de nostalgie et d'une pointe d'humour. Il écrit ses textes lui-même, tant pour les contes que pour les cantates, les opérettes ou son opéra : "le Prêcheur et la Sorcière", ce qui donne à l'ensemble de ses partitions un aspect particulièrement homogène.

Indépendante de toute chapelle, son oeuvre se situe dans la tradition de la musique française du XXe siècle.

Haut de page
Retour "hier"


LES OEUVRES CRÉÉES

"Le Quatuor de Saxophones" de Richard Phillips se compose de 5 parties:

1 Ouverture.
2 Blues.
3 Bossa-nova.
4 Spleen.
5 Final.

La première et la dernière reflètent la culture classique du compositeur qui intègre cependant les innovations de la musique du XXème siècle. Il suffit d'écouter les montées chromatiques qui se dégagent du Final pour arriver à la décomposition totale, jusqu'à la conversation qui va crescendo en soudant les mêmes notes durant les cinq dernières mesures pour s'en convaincre...

Spleen ressemble à ces chants d'enfants, lents, assez mélancoliques où le saxophone Alto et le Ténor proposent un rythme lancinant (croche pointée double, 2 croches) qui remet en question le rêve lent et homogène qui caractérise l'ensemble... Enfin le Blues et la Bossa-nova, l'un modéré, l'autre rythmé, offrent à nos quatre instrumentistes toutes les possibilités de rendre à ce quatuor les finesses musicales qui en font une oeuvre très personnelle.


"La complainte" d'Henri Loche : (à l'origine pour Saxophone alto et harpe ou piano)

Après 2 mesures d'introduction, le 1er thème, doux et lancinant, est énoncé par le saxophone alto dans le ton de sol (mode de la) puis repris par le soprano pour conclure sur un accord de si bémol majeur.


Deux mesures de transition mènent au 2nd thème chanté par le soprano dans le ton de fa (mode de mi) et terminé par l'alto.


Le 1er thème réapparait au soprano une tierce mineure au-dessus. Puis une variation de 6 mesures sur le thème initial conduit à un nouvel épisode au cours duquel le baryton s'exprime en notes piquées, gammes montantes et descendantes, en ré bémol majeur, soutenu par les accords des autres saxophones.

Le 2nd thème revient en si bémol (mode de mi) et précède la réexposition du 1er thème dans le mode principal, à l'alto et au ténor, puis du 2nd en mi bémol (mode de mi).

Une coda de 7 mesures, aux échos du 1er motif, ramène le ton du début pour conclure.

 

Haut de page
Retour "hier"