PRAYSSAC

Le mot du maire
Infrastructures touristiques
Economie locale
Un peu d'Histoire
Contacts

 

Située au centre du vignoble (A.O.C. Cahors), Prayssac est la patrie de Jean-Baptiste Bessières, duc d'Istrie, maréchal de France, mort sur le champ de bataille de Lutzen en 1813. Sa statue orne la place centrale de la commune. L'actuel collège d'Istrie a été construit en lieu et place de la maison natale de J.-B. Bessières.

Facile d'accès, Prayssac est située sur l'axe Cahors-Fumel (D 811), au croisement de l'axe Souillac-Gourdon-Montauban.

 

 

 LE MOT DU MAIRE

Prayssac développe son activité dans la vallée du Lot à 25 kms à l'Ouest de Cahors au coeur du vignoble de même nom. Cité de 2434 habitants elle paraît en réalité plus importante, grâce au développement d'un commerce de qualité, dynamique et bien structuré. La foire mensuelle, vieille tradition qui s'est maintenue le 16 de chaque mois, est relayée par le marché hebdomadaire du vendredi dont la nature (alimentaire et fleurs exclusivement) attire beaucoup de monde autour de l'église. Un marché des producteurs de pays se développe sur la Place de la liberté le dimanche matin, en juillet et ooût.

De nombreuses manifestations estivales égaient notre cité et nous citerons ainsi le stage de clarinettes à la première quinzaine de juillet, le stage de tango dans la deuxième quinzaine, l'Académie Internationale de Musique fin août, deux foires à la brocante, la foire des potiers, le festival de folklore début août, un marché de nuit, la fête traditionnelle du 24 août pour la Saint-Barthélémy, et l'exposition en juillet et août de toiles de peintres en plein air, sur les murs du centre ville pour l'opération l'ART et la BANNIÈRE.

Grâce à sa topographie et tous ses services, notre commune attire de nombreux retraités, mais aujourd'hui on note une très forte demande de locatif de la part des jeunes. C'est qu'en effet, Prayssac peut leur proposer : centre aéré, crèche parentale, écoles et collège, stade, billards, piscine, clubs de sport, cinéma, théâtre, bibliothèque et école de musique. Suite à un effort d'équipement important, notre commune offre aujourd'hui le visage d'une petite ville agréable dont le centre très esthétique autour de la lace d'istrie, réunit dans un proche périmètre, la Mairie, la Poste, les banques, les agences et de nombreuses boutiques qui rivalisent d'imagination pour soigner leur image.

Remarquablement placé face à l'Hôtel de Ville, l'Office de Tourisme remplit parfaitement sa mission d'information, d'animation, de promotion, mais également en faisant de ses murs des cimaises pour les nombreux artistes qui se succèdent chaque quinzaine. Un regard sur le fronton à l'extérieur au 1er étage, vous donnera l'heure grâce au cadran solaire, illustré des différentes activités de la cité qui s'égrénent au fil du temps. Pour compléter cette vocation touristique, Prayssac possède à l'entrée Est, tout en haut de la colline, une autre structure d'acueil, le VVF qui offre 60 bungalows ou chalets bois avec piscine, ainsi que l'Institut Alain de Solminihac en Centre Ville, rue du 8 mai.

Prayssac, dans son écrin de verdure a un charme discret, vous savez, cet atout que l'on recherche dans un monde agité et inquiet. Alors arrêtez-vous, vous serez certainement séduit.

Le Maire,

Michel LOLMÈDE

 

Haut de page


 INFRASTRUCTURES TOURISTIQUES

 1 hôtel-restaurant

 4 restaurants

 1 maison familiale

 1 village de vacances

 gîtes et meublés

 1 camping

 

 

 cinéma "Art & essai"

 salle des fêtes

 boulodrome

 terrain de football

 tennis, piscine

 mur d'escalade

 Gymnase

Haut de page


 ECONOMIE LOCALE

 Plus de 50 commerces

 2 grandes surfaces

 

Marché tous les vendredi matins
Foire tous les 16 du mois
Marché fermier les dimanches matin d'été.

 

 Viticulteurs (caves, dégustation, vente)

 Conserveurs (foies gras et dérivés)


Haut de page


 UN PEU D'HISTOIRE


Extraits d'un document réalisé par Robert SOULIÉ

La Préhistoire
La Conquête Romaine
La Chute de l'Empire Romain
La Période Médiévale
Le XVè siècle et la guerre de Cent Ans
Le XVIè siècle

Le XVIIè siècle
Le XVIIIè siècle
Le XIXè siècle


LA PREHISTOIRE

- Période post-glaciaire, néolithique entre moins 10.000 et moins 5000 ans av. J.C.
- Construction des Dolmens, culte des morts, un dolmen (la Bertrandoune) est découvert en 1973, sous un tas de pierres et de terre (cayrou), qui contenait près de 200 individus enterrés sur plusieurs siècles.
- A voir aussi, sur le circuit des 3 pierres : un Dolmen à couloir au "Quetty", les Cromlechs à "Roquebert", les Trois Pierres au "Pech-Frézal" sur la commune de Castelfranc, ainsi que le fauteuil de César, vieille légende Quercynoise, situé prés d'une doline (il aurait été le lieu de rassemblement des Druides dans cette contrée) .

retour Histoire
haut de page

_______________________________________

LA CONQUÊTE ROMAINE

- Jules César devait conquérir la Gaule en 52 avant Jésus-Christ, les Cadourques résistants se retranchent dans la cité d'Uxellodunum, qui tombera, grâce à une ruse de Jules César en 51 avant J.C ; cet oppidum se situe peut-être Luzech, ou bien à Capdenac leHaut, ou encore au Puy d'Issolu à Vayrac .
- Le territoire est redistribué à des officiers des légions Romaines, et c'est ainsi que ce qui deviendra la commune de Prayssac est donné à un général du nom de Priscius qui fonde une villa gallo-romaine, située du côté de la Grèse.
- Prayssac était au carrefour de deux grandes voix militaires, l'une allant de Lyon à Bordeaux, et l'autre d'Agen à Clermont Ferrand.
La cité possédait une garnison militaire avec quelques soldats.

retour Histoire
haut de page

________________________________

LA CHUTE DE L'EMPIRE ROMAIN ....

- Après plusieurs siècles de domination et de paix Romaine le sud de la France actuelle fut envahi par les wisigoths.
- Les Francs s'installèrent en Quercy et l'évêque de Cahors (Saint-Didier) arriva à Cahors en 630.
- C'est sous Charlemagne que s'organise la paroisse de Prayssac : la première église se trouvait sur le même emplacement que l'actuelle, elle était entourée d'un cimetière. La paroisse fut baptisée Saint Barthélémy.
- Le village sera fortifié, il possédait plusieurs Barbacanes, l'une une sud et l'autre au nord ; le bourg était très petit et ne possédait que très peu d'habitants. Le boulevard de la Paix actuel était le fossé du village .

retour Histoire
haut de page

______________________________

LA PÉRIODE MÉDIÉVALE

- Le village de Prayssac est dominé par deux anciens châteaux féodaux , le château du Théron et le Château de Calvayrac
- Le fief de Prayssac appartenait aux seigneurs de Cessac,famille d'usuriers de Cahors qui prêtèrent une somme importante a l'évêque Guillaume de Cardaillac pour organiser la croisade des Albigeois avec Simon de Montfort. En 1280 Arnaud de Béraldi, seigneur de Cessac, accorde une charte à la communauté de Prayssac qui lui donne droit d'organiser des foires.

retour Histoire
haut de page

______________________________

LE XVè SIÈCLE ET LA GUERRE DE CENT ANS

- Dans la Basse Vallée, les hostilités commencèrent en 1344 entre les partis Français et Anglais qui s'affrontaient, provoquant de nombreux ravages. Le parti Anglais avait pour alliés les seigneurs des Junies, de Durfort, de Pestillac et d'Orgueil. Ils s'allièrent pour attaquer la place forte de Bélaye, employant des boulets de canon, ce qui était nouveau en Quercy .
- En 1346, Philippe de Jean et Bertrand de Pestillac occupèrent Castelfranc, Niaudon, Goujounac, Frayssinet et Puy-l'évêque
- En 1381 l'anglophile Philippe de Jean s'empara de Prayssac et fut attaqué par les gens de l'évêque de Cahors.
- Après cette désastreuse guerre de centans les populations de la contrée désertèrent la Province et les deux communautés de Castelfranc et de Prayssac furent rattachées. Le repeuplement s'effectua lentement, il fut assuré par une émigration d'Auvergnats et d'habitants du Limousin.

retour Histoire
haut de page

______________________________

LE XVIè SIÈCLE .

- Le XVIè siècle sera marqué par la renaissance et aussi par les guerres de religions.
- La peste qui ravagea le Quercy en1506 arriva au portes de Castelfranc et s'arrêta par la prière des habitants invoquant Saint Roc dont la chapelle se trouve au bord de la route à la sortie du village en direction de Prayssac .

retour Histoire
haut de page

_____________________

LE XVIIè SIÈCLE

- La peste frappa le village de Prayssac en 1654, en deux mois du 20 juin au 24 août ; elle fit 14 victimes toutes enterrées au plus vite dans leur jardin.
- La navigation se développe sous Colbert et l'écluse de Meymes (ou Mayme) est construite en 1670 ; elle appartenait aux seigneurs de Calvayrac ainsi que le moulin situé sur la rive droite de la rivière.

retour Histoire
haut de page

_________________

LE XVIIIè SIÈCLE

- Tout comme aujourd'hui, le climat provoque de nombreux soucis pour les habitants de la province : les calamités vinrent tour à tour du froid, de la sécheresse, des pluies et des inondations entre 1700 et 1789. Le climat fut particulièrement dur pour les paysans, la misère était grande dans les campagnes. 1783 connut l'inondation la plus importante de l'histoire avec une crue de 8 mètres qui dépassa la fameuse crue de 1927 de 35 centimètres !
- Prayssac fut chef-lieu d'une subdélégation a partir de 1781, dépendant de la généralité de Montauban, le subdélégué était un Prayssacois, Mr.Dubruel.
- Le 6 Août 1768 naquit Jean-Baptiste Béssières qui deviendra maréchal de France sous l'Empire. Fils d'un chirurgien barbier, il fera des études au collège royal de Cahors où il rencontre Murat qui comme lui aura un destin fabuleux. Il pense continuer ses études pour succéder à son père quand survient un terrible orage dans la vallée en 1786 : un cyclone emporte toutes les récoltes, dévastant les maisons, et ruinant les paysans de la vallée dont la famille Béssières ; le destin de Jean-Baptiste en sera changé
- Les orages feront de nouveau ravages en 1787, 1788 et 1789.
- En 1789 la tourmente révolutionnaire éclate. "La grande peur" secoue les campagnes après la prise de la Bastille. Les gardes nationales sont formées dans tous les villages et Béssières sera commandant en second de la garde de Prayssac : une vie nouvelle va commencer pour l'enfant de Prayssac.

retour Histoire
haut de page

_____________________

LE XIXè SIECLE.....

- La commune de Prayssac va connaître un grand développement : de nombreux maires vont s'attacher à rénover la cité, en particulier Jean-Baptiste Baldy qui sera élu à deux reprises de 1834 à 1847 et de 1851 à 1861. Il fera construire une halle pour le commerce, qui sera agrandie et surmontée de la mairie actuelle. Un boulevard extérieur sera créé, une galerie marchande sera construite le long de l'actuelle place d'Istrie. Il fera élever la statue du Maréchal Béssières au centre du village en 1847 dans son deuxième mandat et il créera un marché le vendredi. Il fera démolir l'ancienne église et en reconstruira une nouvelle sur le même emplacement.
- La mairie sera agrandie sous le mandat de Léonce Besse avec construction de la terrasse et démolition des maisons qui étaient reliées à la mairie.
-C'est au milieu du 19è siècle que la route royale puis nationale et départementale sera complètement réalisée entre Cahors et Fumel. Elle sera terminée avec l'arrivée du train dans la basse vallée du Lot en 1869.

retour Histoire
haut de page

_____________________

C'est au XXè siècle que le coeur du Maréchal Béssières retrouvera son village natal à l'occasion du bicentenaire de sa naissance en 1968. Il repose dans une niche à l'intérieur de l'église, derrière une plaque de marbre. Sa statue sera déplacée pour réorganiser la place en 1992, et elle regarde l'église ou repose son coeur .

Voilà en quelques lignes le passé de Prayssac, avec sa petite et sa grande histoire qui ont façonné la vie de ses habitants depuis plusieurs siècles.

 

 

retour Histoire
haut de page

 


Toutes les photos sont aimablement dues à Monsieur Robert SOULIÉ

MAIRIE DE PRAYSSAC

46220 Prayssac

Tél et Fax : 05 65 30 61 44

email : mairie.prayssac@wanadoo.fr

http://www.quercy-tourisme.com/prayssac/

Haut de page

Retour Partenaires