La Presse en parle  

11 août 2004 - Orchestre de chambre de Bavière

Musique au château - du 19/08/04

Le concert donné le 11 août dernier a conquis plus de 300 mélomanes dans l'écrin du château d'Anglars.

De gauche à droite , Christophe Denoix, Karol Beffa et une partie de l'Orchestre de Bavière

C'est l'ancien chais du château d'Anglars, magnifiquemenet décoré, mis gracieusement à disposition par son propriétaire Francis Viard, qui a servi d'écrin, le 11 août dernier, à une soirée prestigieuse. La musique française fut à l'honneur, servie par les excellents musiciens de l'orchestre de chambre de Bavière sous la direction de Christophe Denoix.

Organisé par les associations Musiques en Pays d'Olt et les Rencontres du Quercy Blanc, ce concert a été apprécié par plus de 3OO mélomanes qui ont assisté, enthousiastes, à la prestation de l'orchestre allemand dans un programme varié choisi par Musiques en Pays d'Olt : légèreté et humour de "la Poule" de Rameau, passion dans cette "Habanera" de Bizet connue de tous, sérénité délicieuse pour la "Sicilienne" de Fauré, envolée toute en finesse pour l'extrait de l'opérette "Véronique", dynamisme et joie de vivre du "Golligogg' cake walk" de Debussy, pièce pour piano retranscrite pour cordes, interprétation un peu trop à la viennoise de la "Valse brillante" de Chopin, sur le modèle d'un divertissement de Mozart "Sinfonietta" de Roussel considéré comme un grand compositeur du XXe siècle, humour et générosité de "Guitarrag" de Michel Capelier, romantisme et sensibilité de "Francesca Sérénade" d'Henri Loche et un galop de "Orphée aux Enfers" d'Offenbach très enlevé.

Mention particulière au jeune compositeur virtuose Karol Beffa pour sa création "Archipels". Même si la musique contemporaine est difficile d'accès pour des oreilles non averties, on ne pouvait rester insensible à sa finesse, à sa sensibilité et à sa rythmique qui transportent l'auditeur dans un univers onirique fait de contemplation extatique, de montée en puissance qui redescend lentement dans la méditation et l'apaisement, à tel point que lorsque la musique s'arrête, on l'écoute encore...

En présence de Francis Viard et Hanjörg Hereth, de nombreux élus et des associations organisatrices, cette soirée musicale a connu un beau succès auprès d'un public chaleureux qui n'a pas manqué de rappeler les musiciens pour une reprise de l'extrait "De-ci de-là" de Véronique.

En cette chaude nuit d'août, la dégustation qui suivait le concert a permis à tous de rencontrer compositeurs et interprètes en savourant ce doux nectar qu'est le vin de Cahors de la famille Jouffreau accompagné des délicieux produits régionaux des Ets Besse.

 

Un concert exceptionnel au château - du 21/08/04

L'orchestre philharmonique de Bavière

Les 300 spectateurs ont été accueillis, mercredi soir, au château d'Anglars-Juillac, par Françoise Paillas, présidente de "Musiques en Pays d'Olt", pour un concert exceptionnel.

En effet, en partenariat avec les Rencontres du Quercy Blanc, l'association prayssacoise et sa présidente ont proposé, dans le cadre de ses concerts annuels, une soirée musicale française, avec la participation de l'orchestre philharmonique de Bavière, dirigé par Christophe Denoix.

Les quinze musiciens allemands ont été accueilli avec beaucoup de ferveur par le public où l'on remarquait auprès de M. Francis Viard, propriétaire du château, Jean-Claude Baldy, Jean-Pierre Labro et Serge Bladinières, conseillers généraux, Pierre Souques, maire d'Anglars-Juillac, ainsi que plusieurs élus et maires des communes voisines. On notait également la présence de Hanjörg Hereth, parrain de l'orchestre de Bavière. Composé de solistes exceptionnels, la prestation de ce dernier a été remarquable et fortement applaudie.

Après des oeuvres de Jean-Philippe Rameau qui débutait la soirée, suivi de "Habanera", un extrait du Carmen de Bizet, suivaient des oeuvres de Gabriel Fauré, André Messager avec un extrait de Véronique, Claude Debussy clôturait la première partie, toutefois la présidente Françoise Paillas retenait un court instant le public pour présenter "Archipels" et son créateur Karol Beffa, ce dernier ayant confié sa création en première mondiale à Christophe Denoix et à l'orchestre philharmonique de Bavière, pièce d'une douzaine de minutes d'un seul tenant qui nous guide à travers des contrées aux paysages et aux reliefs variés. "En fait, il s'agit de la transformation continue d'un thème unique qui nous plonge du torturé à l'élégiaque au ton triste, en passant par le sombre, le sublime et l'aérien". Tels étaient les mots lors de la présentation faite par le jeune créateur.

Au cours de la deuxième partie, des oeuvres de Frédéric Chopin, Michel Capelier, Henri Loche et pour clore ce concert unique, un extrait d'"Orphée aux Enfers" de Jacques Offenbach.

A l'issue de ce concert, le public a pu rencontrer les musiciens et dialoguer avec Karol Beffa, le chef d'orchestre Christophe Denoix, autour de la collation offerte après chaque concert par les établissements G.A. Besse et les vins de Cahors de la famille Jouffreau, toujours présents.

 

Succès du concert de musique - du 2/09/04

C'est dans la grange du château d'Anglars-Juillac qu'a eu lieu, le 11 août dernier, le concert de musique française organisé par les associations "Musiques en Pays d'Olt" et "Rencontres du Quercy blanc" de Montcuq.

Le cadre champêtre disposait d'un grand espace qui a permis à environ 300 auditeurs de s'installer confortablement. Il y avait là de nombreux spectateurs de Prayssac et des villages voisins, mais aussi bon nombre de touristes et de vacanciers européens. La bonne organisation des deux associations faisait merveille ! Pierre Souques, maire d'Anglars-Juillac, et Françoise Paillas, présidente de "Musiques en Pays d'Olt", ont accueilli les spectateurs et remercié les différents intervenants ainsi que le propriétaire du château, Francis Viard... Ils ont ensuite présenté l'Orchestre de chambre de Bavière, composé d'une quinzaine de musiciens allemands qui se retrouvent dans le Lot depuis plusieurs années, grâce au sponsoring de M. Hanjörg Hereth. Le programme, présenté par Françoise Paillas, comportait des oeuvres bien connues de compositeurs prestigieux : Rameau, Bizet, Fauré, Debussy, Messager, puis, en seconde partie, Chopin, Roussel, Michel Capelier, Henri Loche. Le jeune compositeur Karol Beffa, né en 1973, était également présenté, avec à son actif un palmarès extraordiniaire, phénomène assez rare chez les auteurs de sa génération.

Le concert a reçu un très bel accueil du public qui s'est manifesté par de très longs applaudissements, à l'intention des interprètes et de la directions d'orchestre représentée par Christophe Denoix !... Le tout servi par une acoustique remarquable !

Restait alors la partie conviviale avec la désormais traditionnelle dégustation de vin de cahors de la famille Jouffreau, accompagnée de foies gras de la Maison Besse...

Retour Presse