La Presse en parle  

22 août 2004 - Ouverture du stage de l'Académie

Grands rendez-vous musicaux - du 2/09/04

Lors des deux concerts donnés les 22 et 27 août au centre culturel par les professeurs de l'Académie Internationale de Musique, l'interprétation des oeuvres présentées a témoigné d'un réel engagement des musiciens qui ont su restituer les couleurs et la rythmique de chacune d'elles.

 

Dès la première soirée, les auditeurs ont été étonnés avec "Trio de Londres n°3" de Joseph Haydn, rempli de surprise et d'effets, suivi des modulations expressives présentes dans l'interprétation de "Divertimento" de Michael Haydn, petit frère de Joseph, habile à composer des oeuvres pimpantes et très mélodieuses. L'auditeur s'est également délecté avec la pièce romantique de Giovanni Bottesini, ou, dans un autre style, le "Classical Fugue goes Jazz" d'Armando Guidoni qu fait se rencontrer trois styles de musique d'esprit différent : le classique, le moderne et le jazz.

L'instant magique de la soirée fut atteint avec la mezzo-soprano Laura Presti, dont l'extraordinaire présence scénique a ajouté un plus à la gamme étendue de sa voix aux sonorités séduisantes. Dans l'interprétation de "la Clémence de Titus" de Mozart, elle s'est investie totalement dans ce chant éloquent, révélation d'une oeuvre en noir. Dans deux lieder de Schubert, la rondeur dans les aigus, les graves profonds et surprenants et la fluidité de sa voix ont fait merveille.

Pour finir, les professeurs de l'Académie Internationale de Musique ont joué "Ballade en pays d'Olt". Dans cette oeuvre, on suit le parcours de la rivière qui prend sa source sur les pentes de la montagne du Gévaudan, elle bruit, devient un torrent vif et noir, s'effarouche pour, dans les gorges, se mêler à d'autres eaux, se déployer dans les plaines en de larges méandres et rejoindre la vallée en décrivant une série de boucles gracieuses... Si ample, si harmonieuse, comme cette ballade écrite spécialement par Henri Loche pour tous les professeurs de l'Académie Internationale de Musique "c'est très rare qu'un compositeur écrive une oeuvre pour tous les interprètes, tous les instruments d'un orchestre" précise Alain Tresallet. Il suffit de fermer les yeux et se laisser bercer par cette musique magnifiquement jouée.

A la fin de ce premier concert, organisé par "Horizon-Musiques" en partenariat avec "Musiques en Pays d'Olt", le temps d'échange et de convivialité, durant lequel les spectateurs ont pu rencontrer les interprètes et le compositeur et déguster, fut apprécié par tous.

 

Musique sans frontières - du 2/09/04

Les musiciens ont enchanté leur auditoire.

Quelques 200 personnes ont assisté, dimanche soir au centre culturel de Prayssac, au concert donné par un "pool" de musiciens de haut niveau, pédagogues reconnus, réunis pour diriger un stage de 82 enfants et ados, réunis sous l'égide de l'association "Horizon-Musiques".

Michel Lomède, maire de Prayssac, en quelques mots remerciait le public d'avoir répondu à ce concert et également l'Association d'avoir retenu et choisi Prayssac pour l'organisation de ce stage.

Cette association développe depuis quelques années un partenariat avec des musiciens de pays étrangers comme le Japon, la Chine, la Corée du Sud ce qui permet à de nombreux étudiants étrangers de vivre une aventure humaine et musicale en France. Parmi les professeurs du stage, la violoniste coréenne Lee Sang Hee. Ce stage se déroule à l'Institut Alain de Solminihac.

Les différentes oeuvres interpétées de Joseph Haydn (le trio de Londres n°3) et de Michael Haydn (les quatre mouvements du Divertissement) ont séduit le public qui a largement réservé ses applaudissements aux musiciens. Ensuite un quartet prenait place pour une pièce de Giovanni Bottestini, suivie de l'interprétation de "La Clémence de Titus" de W.A. Mozart par la chanteuse Laura Presti, longuement ovationnée. Le Classical Fugue goes Jazz d'Armando Ghidoni terminait ce concert par un trio composé de Jean Yves Chevalier (saxophone), Loïc Poulain (flûte) et Vincent Eliot (piano).

Le final était réservé au compositeur Henri Loche pour sa création "Ballade en pays d'Olt' celle-ci commandée et dédiée à l'Académie Internationale de Musique. Cette ballade, Henri Loche l'a écrite pour rendre hommage à cette rivière qu'on appelle Lot dont il est tombé amoureux. Le calme et la violence de ses eaux, ses méandres, la beauté des paysages traversés, tout cela mis en musique, mettent plus en valeur la rivière. Henri Loche, présent dans la salle, a salué l'ensemble des musiciens qui furent une nouvelle fois très applaudis par un public enchanté.

 

L'académie internationale de musique dans nos murs - du 2/09/04

A l'initiative de "Musiques en Pays d'Olt" et de sa présidente Françoise Paillas, l'association "Horizon-Musiques" qui organise des stages musicaux en France et à l'étranger, est dans nos murs pour un stage de formation qui comprend presque cent stagiaires venus de différents pays.

Dimanche 22 aôut, à la salle des fêtes s'est déroulé un concert autour d'auteurs prestigieux : Joseph Haydn, Michael Haydn, Giovanni Bottesini, Mozart, Armando Guidoni, avec en final "Ballade en pays d'Olt", une création d'Henri Loche, compositeur bien connu chez nous et présent ce soir-là.
L'interprétation de ce concert, qui durait environ deux heures, fut magistrale, assurée par des artistes hors du commun. Musiciens de très haut niveau, pédagogues reconnus professant dans des Conservatoires, il sont aussi membres d'orchestres prestigieux : Loïc Poulain et Cristophe Mège (fûte), Jean-Max Dussert (clarinette), Bruno Lalloz (basson), Jean-Yves Chevalier (saxophone), Mildos Schon et Vincent Eliot (piano), Julien Van Houtte et Sang Hee Lee (violons), Alain Tresallet (alto), David Louwerse (violoncelle), Jean-Christophe Deleforges (contrebasse) et Laura Presti pour le chant. Cette pléiade fit merveille et reçut une très belle ovation du public, notamment après l'audition de la "Ballade en pays d'Olt" écrite en hommage à la rivière Lot... une rêverie remarquable !

Le public était en majorité composé de la centaine de stagiaires, essentiellement des jeunes, très motivés par les interprétations d'oeuvres musicales qu'ils appréciaient. Leurs réactions et leurs comportements montrèrent la symbiose qui s'est opérée ! Et pour suivre la tradition, un moment convivial rassembla tout le monde autour du buffet avec la dégustation du foie gras de la Maison Besse et le vin de cahors de la famille Jouffreau.

Retour Presse