La Presse en parle  

10 août 2008 - Sextuor de Clarinettes Français

 

Un concert au château d'Anglars - du 21/08/07

 

 

 

 

Les murs du château d'Anglars ont accueilli les compères du "sextuor de clarinettes français" lors du concert annuel organisé par Françoise Paillas, présidente de "Musiques en Pays d'Olt". Quoi de mieux qu'un château pour accueillir les musiciens qui vous font voyager à travers les époques, jusqu'à Vivaldi... Le château d'Anglars date du XIIIe siècle (famille Pierre de Massault, Seigneur d'Anglars et de Caillac), au XIXe, à l'apogée du vignoble du Vin de Cahors, il appartenait à Mr Bonafous Murat, neveu de Joachim Murat. C'est dans un des bâtiments (décoré par des bénévoles) de cette très belle propriété, qui appartient aujourd'hui à monsieur Viard, que Christian DESHAYES, Loïc SOREL, Denis TETILLON, Cyrille MERCADIER, Yves GOURHAND et Michel LAURET ont interprété des oeuvres telles que A. VIVALDI - Concerto n° 36, C. M. WEBER - Quintette (extraits) avec en soliste Loïc SOREL, G.L. GUINOT - Berceuse du Faon, H. LOCHE - Valses mélancoliques en CREATION, O. MESSIAEN - Abîme aux oiseaux avec en soliste Denis TETILLON, dans une première partie mélancolique, dans laquelle nous pouvions aisément nous laisser transporter au coeur d'une intrigue dramatique abritée par un manoir... puis les complices du sextuor se sont mis en scène en nous racontant l'histoire fantasque du jardinier Cyrille MERCADIER, qui aurait fait naître d'un étrange coloquinte l'"ocarina" (inspiré par sa fiancée Karina). C'est dont paré d'un authentique costume de jardinier que Cyrille MERCADIER a fait irruption sur scène, maniant une brouette avec une grande dextérité pour nous interpréter avec son instrument (l'ocarina !) un moment d'un concerto de Vivaldi qui a laissé un auditoire sans voix. Un des plus beaux morceaux de Vivaldi interprété par un maître du genre, Cyrille MERCADIER, dont les pouesses de justesse et de souffle nous ont fait retenir le nôtre... un moment que l'on aurait voulu interminable, nichés au coeur du château d'Anglars... puis C. MERCADIER a repris sa clarinette alto et le sextuor a interprété un répertoire dynamique avec "Balançoire" de M. et P. JEANJEAN, "Libertango" de A. PIAZZOLA et M. LAURET, "Cécile" de J. DATIN et C. NOUGARO, " Quand ce jour viendra" de L. ROKITA et enfin "Tessa" composée par Yves GOURHAND (dédié à sa fille).

Musiques en Pays d'Olt s'est donné pour objectif de faire connaître la musique vivante française, à l'occasion de concerts organisés pour la plupart hors saison. Lors de chaque concert, il est présenté un morceau de musique qui n'a jamais été joué auparavant, une création mondiale, cette fois-ci c'était "les valses mélancoliques" de Henri LOCHE qui nous a fait l'honneur de sa présence.

Henri LOCHE est né à Paris le 18 janvier 1929 et a obtenu le Prix de composition chorale d'Ile de France en 1992 avec sa cantate "La nuit des songes". En 2007 l'Association des Chorales Européennes (AGEC) lui a décerné le Diapason d'Or pour son choeur a cappella "Visions Fugitives". Que ce soit dans ses partitions pour orchestre, piano, musique de chambre, ou dans ses ouvrages lyriques, Henri Loche écrit une musique simple, qui chante, avec des harmonies raffinées teintées d'un peu de nostalgie et d'une pointe d'humour. Il écrit ses textes lui-même, tant pour les contes, que pour les cantates, les opérettes, ou son opéra : "Le Prêcheur et la Sorcière", ce qui fait de chacune de ces oeuvres un ensemble particulilèrement homogène. Indépendante de toute chapelle, son oeuvre se situe dans la tradition de la musique française du XXè siècle.

A la fin du concert, un rappel a permis de réentendre "Libertango" et les auditeurs ont ensuite été conviés autour d'un verre de Cahors "Côtes d'Olt" et d'une dégustation de foie gras Philippe Martegoute.

Françoise Paillas a tenu à remercier les habitants des environs et les employés municipaux prayssacois qui se sont unis pour participer à la décoration, ainsi que Pierre Coffre pour sa participation.

Retour Presse